Centre Chorégraphique National de Créteil

Projet artistique

Une fenêtre ouverte sur le monde

Boxe Boxe, Ferrara, Italie, Novembre 2011

À la direction du Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne, Mourad Merzouki développe un projet artistique ouvert sur le monde et sur la pluralité des langages chorégraphiques .Depuis la création de la compagnie Käfig en 1996, le chorégraphe a su élargir le langage du hip-hop en orientant sa démarche au carrefour de multiples disciplines : cirque, arts martiaux, danse contemporaine... Ses pièces chorégraphiques ont permis de faire entendre la parole de la danse hip-hop sur toutes les scènes françaises et dans de très nombreux théâtres et festivals du monde entier.

Tisser la toile de l’universel pour chacun, naviguer du sophistiqué au populaire et les mêler, donner la danse comme moyen d’aller à la rencontre de l’altérité, de faire communiquer des mondes éloignés les uns des autres, tel est le sens du travail de l’équipe du CCN. Mourad Merzouki œuvre depuis longtemps à extirper des regards sur le hip-hop et les artistes qui le font vivre, la référence étroite souvent unique, qui leur est assignée : celle du social, de l’exclusion, pour révéler leur geste artistique véritable et singulier et nourrir l’énergie d’ouverture, fondement même du hip-hop .

Installée à Créteil, la Compagnie Käfig trouve dans cette ville une richesse culturelle et associative singulière qui insuffle sa précieuse dynamique à tous les projets entrepris. Le travail artistique, sans cesse nourri des allers et retours entre l’espace public et la scène, grandit dans la relation artistique avec les habitants.Ce sont les allers-retours perpétuels entre une culture et un territoire d’origine , les confrontations à d’autres « mondes », qui permettent au langage artistique de se construire et de rencontrer l’adhésion de publics issus de générations et de cultures très diverses.

Le travail de création, les actions développées sur le territoire, le soutien apporté au fil des saisons aux compagnies indépendantes, permettent de proposer un modèle positif aux jeunes et de favoriser la transmission d’un autre regard sur les nouvelles pratiques urbaines auprès de tous.